Le compte rendu et le printemps

fichier pdf CR nao2017_6

 

printempsUn tout petit post pour vous communiquer un nouveau compte rendu de NAO 2017. Mais délivré comme cela, avouez que cela serait froid comme l’hiver, alors que le printemps approche. Hé oui! les signes du renouveau sont bien là, journées plus longues, jonquilles fleuries, rayons de soleil qui donnent envie de sortir, les gazouillements des oiseaux qui se mêlent au réveil du matin, j’en passe et des meilleurs.

Quel rapport me direz-vous entre les NAO et le retour du printemps?

Les NAO c’est l’espoir, c’est-à-dire un état d’esprit, une volonté d’aboutir à mieux. Ce n’est pas la conviction d’une issue certainement favorable, mais la certitude  que cette négociation a un sens, quoi qu’il advienne.
Merci de vos lectures régulières, c’est un encouragement à continuer.


 

NAO (presque) FIN

signature

Direction et syndicats se sont rapprochés mercredi d’un accord pour clôturer les NAO 2017 et sortir l’association d’une impasse. Ils sont parvenus à un compromis sur le C.E.T : preuve que le dialogue social n’est pas mort.

 

Toutefois, les deux camps ont décidé d’ajourner leurs tractations et de les reprendre début avril, date butoir fixée pour parvenir à un compromis global. L’échec de ces négociations n’est envisagé par personne. Une autre issue entraînerait une telle déception chez les salariés qu’elle plongerait l’association dans une crise sociale sans précédent.

« Les salariés ont toujours soutenu l’intersyndicale, nous leur devons cet accord », a déclaré Cécile Pernet Déléguée de la CFDT

« Je reste optimiste sur le fait que, nous y arriverons » a rajouté Stéphanie Auzanneau Déléguée CFTC.

« Les négociations se sont faites dans la douleur, mais nous avons tenus bon » a pour sa part déclaré Jean Maurice Guillonneau délégué CGT.

La dernière ligne droite sera donc longue et éprouvante car chacune des parties voit en ce premier accord collectif une renaissance d’un dialogue social durement molesté ces dernières années. L’intersyndicale n’est pas devenue pour autant naïve, des problèmes existent encore et d’autres épreuves sont à prévoir.

Après le sévère échec de la transformation de l’association en établissement unique, de la multiplication de décisions unilatérales, d’une mutation des systèmes de management, le constat général, pour les syndicats, est guère réjouissant et le moral des salariés bien trop bas. Former une entente s’est avéré nécessaire pour les représentants syndicaux de tous bords. Des divisions subsistent mais elles n’ont pas empêché d’avancer.

A tout le moins, la stratégie de la direction ne fait pas consensus auprès des syndicats. Mais comme aux échecs à force de perdre les plus faibles remontent leur niveau. La seule certitude résidant dans la force de l’Adapei 79 représentée par ses salariés. Cet accord collectif direction et syndicats leur doivent.

‘Nous avons presque achevé des discussions âpres et difficiles et nous sommes prêts à faire avancer l’Adapei 79 ensemble. Alors, un an après, il est venu le temps d’appliquer ses engagements et de signer.

Des réunions, des discussions, et le temps qui passe…

 

nao2017

fichier pdf CR nao2017_ 1     fichier pdf CR nao2017_2  fichier pdf CR nao2017_3fichier pdf CR nao2017_4fichier pdf CR nao2017_5

Nous vous livrons les rapports de chacune des réunions des NAO 2017.

Les membres de l’intersyndicale sont à ce jour interrogatifs quand à l’issue de ce semblant de négociation. Mais plutôt que d’être négatifs nous vous laissons le soin de juger par vous-même.

Pour la suite il faut attendre la date du 07 mars 2018. Entre temps nous vous informerons sur le CET pierre d’achoppement d’un accord qui tarde à venir.

Accord NAO en cours de construction

Vous avez dit négociations

Les organisations syndicales représentatives au sein de l’Adapei 79 ont participé à une nouvelle réunion de négociation d’ordre social sur la base d’un document remis par la Direction Générale.

Les propositions de la Direction portent essentiellement sur le versement d’une prime exceptionnelle, payable en une seule fois, à une partie des salariés. Toutefois le versement effectif est subordonné à l’acceptation immédiate de la double condition suivante :

  • En cas d’accord national de branche (projet avenant 339) , les syndicats doivent accepter que le versement de la prime exceptionnelle vienne en déduction d’une éventuelle prime prévue dans cet avenant.
  • Les syndicats doivent également signer un avenant à l’accord collectif du CET réduisant  les avantages actuellement accordés.

Les syndicats rejettent ces conditions pour plusieurs raisons

  • Ils estiment injuste d’exclure autant de salariés de la prime exceptionnelle. 
  • Ils estiment que le montant total des primes à verser n’atteint pas le montant des 50 % du CITS convenu dans l’accord de fin de conflit.
  • Les deux conditions imposées par la direction consistent à  perdre des acquis pour les salariés en contrepartie de leur prime. Les syndicats l’affirment sur la base des textes conventionnels en cours. 

 

Après discussions, la Direction a révisé à la hausse le montant et la répartition de la prime exceptionnelle à la quasi totalité des salariés pour atteindre un niveau total approchant les 50 % cités ci avant.

Elle maintient ses exigences pour ce qui équivaut à la perte des avantages CET et ceux de l’accord de branche en cours de préparation.

 

En raison des positions des uns et des autres il est convenu de suspendre les discussions et de les reprendre  à la date du 07 mars 2018 pour une prochaine réunion NAO.

Nous vous tiendrons informés de l’intégralité des propositions des syndicats n’apparaissant pas dans le document de la Direction. 

 

ACCORD FIN DE CRISE SOCIALE

 

La valeur d’un engagement

Les partenaires sociaux conjointement avec le représentant légal de l’Adapei 79 ont signé en date du 11 avril 2017 un contrat intitulé « Accord de fin de crise » dont toutes les obligations ne sont pas respectées à ce jour.

La question du respect des engagements pose la question du sens des valeurs de la personne qui les signe.

S’engager pour un employeur c’est légitimer ses actions pour parvenir aux objectifs de l’entreprise. Cela implique une volonté de dévouement pour les salariés dans le sillage de leur Direction.

Le problème c’est quand les salariés sont trompés sur les objectifs à atteindre.

Voila un extrait de cet accord de fin de crise. 

L’accord de fin de conflit comporte les éléments accordés lors de la négociation de fin de conflit cités ci après:

  • les partie se sont entendues sur l’affectation des sommes découlant du CITS et dont le versement est attendu en début 2018, de la façon suivante.:
  • 50% du produit attendu sur un plan d’épargne entreprise, les sommes étant attribuées aux salariés selon des critères favorisant les plus bas salaires, les critères seront établis lors des prochaines discussions devant aboutir à un accord avant le 16 juin 2017, cette disposition ne valant que pour l’année de 2017 et devra faire l’objet de discussions les années ultérieures en cas de reconduction du CITS 

 

MAS les Peupliers à la Peyratte : UN ETABLISSEMENT EN DANGER

L’intersyndicale vous  propose la  lecture des différentes rencontres avec :

  • les  salariés
  • salariés / direction / syndicats
  • syndicats / direction générale.

cette situation dure  depuis  bien trop  longtemps.  nous  vous  donnons  accès  à  toutes ces informations de  manière à ce  que  vous  puissiez  vous  faire  un avis , connaitre le quotidien de  vos  collègues en souffrance qui  ont  bien besoin de  votre soutien. Nous attendons vos nombreux commentaires.

L’intersyndicale

fichier pdf Restitution MAS Peyratte 18 04 2018 23 04 2018 et 22 05 2018 fichier pdf Information des syndicats aux salariés des MAS Peyratte et Chauray du CE du 03 oct 2017 fichier pdf Restitution MAS Les peupliers avec la Direction le 09 novembre 2017

Info tract février 2018

fichier pdf nao2017

Le 08 Février 2018 est la date annoncée par la Direction Générale pour clôturer la Négociation Annuelle Obligatoire 2017 entamée en septembre.

 

Vœux à M. Le Directeur Général

 

Monsieur le Directeur Général, cartevoeux

Je suis une salariée responsable, travaillant à l’Adapei 79. Comme tous mes collègues, j’ai reçu vos vœux. Je vous en remercie. Lucide et amère, je vous écris à mon tour. Vous parlez d’une liste qui serait longue s’agissant du travail accompli en 2017. A aucun moment vous n’évoquez l’épuisement des équipes en raison du manque d’effectifs. Vous passez sous silence la charge et les conditions de travail ainsi que le manque de moyens. Vous ne parlez pas des formations, celles que vous accordez à des CDD et refusez aux CDI. Pas un mot sur l’augmentation exagérée de la mutuelle que vous avez accepté sans mot dire. Pas plus sur les exigences imposées par le vieillissement du public accueilli sans que les moyens de l’accompagnement soient réadaptés. Il existe pourtant une charte des droits et des libertés de la personne accompagnée.

Par contre, vous mettez en avant des nouveaux bâtiments pour un avenir meilleur. Les quatre années passées de la restructuration sont celles de la multiplication des efforts et des sacrifices pour les salariés. Certes, la motivation demeure, mais le goût pour nos métiers s’est altéré. Le stress s’est installé en permanence. Votre redéfinition du service, avant tout économique, a fait perdre confiance en l’avenir que beaucoup voit ailleurs. Consultez donc la liste de nos collègues partis.

 

Les grèves vous ont alertés, mais rien n’a changé dans le présent des salariés. Il faudrait donc aujourd’hui se contenter de votre «bravo !».

 

Après avoir tué le dialogue social, vous avez creusé un sillon entre les managers et leurs équipes. Vous favorisez les premiers avec de multiples avantages, vous n’accordez que du dédain aux autres. La souffrance au travail s’est répandue jusqu’au siège où nos collègues sont débordés.

 

Vous avez institutionnalisé le mal-être au sein de l’Adapei 79 .

 

Vous évoquez l’avenir à partir d’une citation de Woody Allen. Cette personne fait l’objet de poursuites. Vos références sont comme votre gestion : décalées de la réalité.

 

L’Adapei 79 a dégagé un excédent significatif en 2017 auquel s’ajoute un crédit d’impôt exceptionnel. Soit plus d’1 500 000 € que vous ne pouvez plus prétendre ne pas avoir.

 

Alors faisons simple M. Le Directeur Général : dites-nous combien et quand vous nous verserez ce qui nous revient compte tenu de tous les efforts accomplis au quotidien depuis la mise en place de votre restructuration ?

 

Ainsi vos vœux seront complets et les nôtres sincères.

 

De l’espoir… aux illusions…

fichier pdf inter espoir (1)

Résumé en un minimum de mots, voilà le ressenti des membres de l’intersyndicale après les réunions avec les directeurs de pôle.

Pour ceux qui prendront la peine de lire tous les comptes-rendus établis, vous trouverez du positif grâce à une participation constructive de certains directeurs. Par contre, il est regrettable que l’animation, orchestrée par le Directeur Général pour l’ultime réunion de synthèse, ait fait ressortir un tel mépris des salariés. Néanmoins, l’Intersyndicale se veut résolument optimiste et de fait, s’accroche…

compte rendu réunion sortie de crise Pole travail

fichier pdf compte rendu réunion sortie de crise Pole travail

123
  • juin 2018
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Attendre

    Attendre

  • citation

    citation

Maviesanscourant |
Team multi-services |
Maconneriepeillat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rucher du Bout de Cesnes
| Neurogen
| Vracdesouvenirs